Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #sorties tag

inscriptions pour les sorties de découverte des plantes sauvages comestibles avec le CIVAM du Vidourle

Publié le

Le CIVAM du Vidourle organise cet automne et au printemps prochain des sorties de découverte des plantes sauvages utiles et comestibles, en partenariat avec l'Oeil Vert. Françoise Lienhard, qui enseigne la botanique à l'Université Populaire du Grand Alès, animera l'ensemble de ces sorties. 

Ces activités ayant toujours un grand succès, il vous est conseillé de vous inscrire dès à-présent en utilisant le formulaire disponible ICI

inscriptions pour les sorties de découverte des plantes sauvages comestibles avec le CIVAM du Vidourle

Voir les commentaires

Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard

Publié le

Le 22 avril 2017, une quinzaine de personnes étaient au rendez-vous au départ de la balade organisée par l'ASMA et l'ASCE du Gard, en partenariat avec l'association l'Oeil Vert, au Clos Gaillard, au nord-ouest de Nîmes. L’idée était de découvrir la flore abondante à cette époque de l’année et de tenter d’observer les orchidées. Ces dernières n’ont malheureusement pas montré le bout du nez, hormis quelques Barlies de Robert fanées, malgré un terrain favorable. Mais Françoise Lienhard, animatrice à l'Oeil Vert, a permis aux promeneurs d'observer bien d’autres plantes de la garrigue : des asphodèles, des Polygalas, des Aristoloches pistoloches, des Centaurées de Triumfetti et des Cirses noircissants, entre autres.

Les premières fleurs du Lin de Narbonne étaient aussi en fleur, des fleurs de la taille d’une pièce d’un euro et d’un bleu intense, les premières marguerites aussi, les épervières le long de sentiers ombragés. D'autres plantes plus discrètes ont attiré l'attention comme la Queue de scorpion, une discrète fabacée qui apprécie les terrains secs et caillouteux de nos garrigues.

Et comment ne pas remarquer le ballet des pollinisateurs : des abeilles de toutes tailles, des grosses abeilles charpentières noires avec des irisations bleu-violettes, aux minuscules abeilles sauvages, en passant par les eucères au front recouvert de poils denses. Et puis les bourdons terrestres, appelés ainsi car ils pondent leur œufs dans des terriers : ils déchirent parfois la base de la corolle des fleurs pour accéder au nectar, mais ce sont des pollinisateurs infatigables. On leur pardonne donc volontiers !

Finalement, La balade s’est terminée, pour les plus courageux, à quelques kilomètres du Clos Gaillard, sur un site présentant plusieurs espèces d’orchidées : Ophrys bécasse, Ophrys abeille, Ophrys jaune, Sérapia soc et Orchis militaire se sont enfin dévoilés pour le plaisir des yeux.

Autant d'individus-fleurs dont chaque plante est différente de sa voisine, des fleurs uniques, comme nous, humains, sommes uniques au sein d’une même espèce. 

Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard

Voir les commentaires

Balades parmi les plantes des rues

Publié le

 

Le Syndicat mixte des Nappes Vistrenque et Costières organise en mai, dans plusieurs communes des balades pour découvrir et mieux connaître ces plantes que l’on nomme à tort des «mauvaises herbes». Depuis le 1er janvier de cette année, la loi oblige les communes à ne plus utiliser de pesticides (désherbants, insecticides, anti-mousses et champignons, etc.) nuisibles pour la santé comme pour l’environnement. La verdure et les plantes sauvages refont donc surface dans les rues, les parcs et les cimetières.

Ces plantes qui aujourd’hui dérangent certains, étaient pourtant depuis la nuit des temps les compagnes des humains qui les ont utilisées tant pour le repas que pour les soins de bien être ou comme remèdes contre diverses pathologies. Les plantes rudérales ont aussi servi, et servent encore à de nombreux artisans : vanniers, teinturiers, tanneurs, et autres.

Françoise Lienhard, naturaliste et animatrice à l'association l'Oeil Vert, enseigne la botanique à l'Université Populaire du Grand Alès. Elle vous accompagnera le long des rues des villages de la Vistrenque et des Costières pour vous parler de ces plantes aussi étonnantes que précieuses.

 

Pour participer à ces sorties inscrivez vous au Syndicat Mixte des Nappes Vistrenque et Costières par téléphone au n° 07 86 41 64 79

Ou via le formulaire en ligne 

Balades parmi les plantes des rues

Voir les commentaires

Art et géologie en garrigue :

Publié le

Le mini-stage du Club des garrigues s'est terminé aujourd'hui en beauté, sous un soleil magnifique. Hier, nous avions repéré quelques rochers plats, bordant le ruisseau du Rouvegade. Aujourd’hui, nous y sommes retournés et chemin faisant avons récolté des terres et minéraux de différentes couleurs pour réaliser une grande peinture pariétale, que les premières pluies viendront effacer.

Rémi Dall'Aglio, qui nous a accompagné durant ce mini-stage, utilise l'argile dans son travail d'artiste. C'est un matériau qu'il connait bien, et quil apprécie tant pour ses qualités plastiques que pour ses possibilités picturales.

Il nous a montré comment préparer les couleurs, en les broyant avec un galet dans le creux d'un rocher. Dans le lit de la rivière, tout en bas, la où le Rouvegade s'écoule en creusant son lit dans les marnes, nous avions aussi trouvé des pierres d'un beau rouge sombre, tendres, riches en oxyde de fer. Ceci nous a permis d'enrichir la palette, que sont venues compléter encore le charbon de bois que nous avions apporté, les feuilles des arbres, les calcaires blancs, et des fruits de saison - arbouses et fruits du Laurier tin. Les images ci-dessous vous montreront le résultat de notre travail.

 

Les prochaines sorties du Club des garrigues auront lieu les 8 et 22 novembre, et les 6 et 20 décembre. Sur inscription.

Nous contacter  : loeilvert@free.fr  ou par téléphone au 09 54 14 53 26

Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre
Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre

Les quatre éléments au coeur de la garrigue : l'eau, le feu, l'air et la terre

Voir les commentaires

A la rencontre de l'Odontite jaune

Publié le

l'Euphraise jaune ou Odontite jaune ( Odontites luteus subsp. luteus (L.) Clairv. ) est une plante dont la floraison automnale parsème de jaune les espace ouverts de la garrigue.
L'association l'Oeil Vert propose aux amateurs de balades botaniques de partir à la rencontre de l'Odontite jaune dans les collines proches du village de Gajan, à une quinzaine de kilomètres au nord ouest de Nîmes. Ce sera l'occasion de découvrir également d'autres fleurs automnales comme la Scille d'automne ou, avec un peu de chance, la Spiranthe d'automne.
Cette promenade s'inscrit dans la mission d'observation de l'Odontite jaune lancée par l'association Tela Botanica, en partenariat avec le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles.

Le but de la mission "Odontites 2014" est de suivre la répartition de l'Euphraise jaune (Odontites luteus subsp. luteus (L.) Clairv. ) sur le territoire de la région Languedoc-Roussillon. Pour cela, les amateurs de la flore automnale sont invités à se rendre sur le terrain pour découvrir et inventorier cette plante.
 

Rendez-vous JEUDI  2 octobre à 13h30 sur le parking de l'école de Gajan (30730).

Renseignements au 09 54 14 53 26 ou par mail loeilvert@free.fr

 

A la rencontre de l'Odontite jaune

Voir les commentaires

Le Club des Garrigues fait sa rentrée

Publié le

Vous avez envie de chercher des champignons, de goûter des arbouses, d'observer la Mante religieuse ou la Magicienne dentelée, de peindre le paysage des garrigues, de respirer les essences du thym, de la lavande et du romarin, d'apercevoir le lièvre, de suivre les traces du sanglier ou d'apercevoir le Circaète Jean-le-Blanc ? Le Club des Garrigues est fait pour vous. A condition que vous ayez entre 11 et 15 ans, que vous aimiez le grand air et n'ayez pas peur de vous frotter à la salsepareille !

Venez avec les copains du club vivre la garrigue, découvrir ou approfondir vos connaissances de la nature, et de la garrigue en particulier.

Les activités se déroulent de 10h à 16h et sont encadrées par Françoise Lienhard, et un accompagnateur de l'association l'Oeil Vert.

 

Inscrivez-vous dès maintenant par mail loeilvert@free.fr

ou par téléphone 09 54 14 53 26

Notez également dans l'agenda le MINI STAGE qui aura lieur durant les petites vacances d'automne : les 22, 23 et 24 octobre de 10h à 16h. Le lieu est encore à confirmer

 

Françoise Lienhard est animatrice nature. Depuis plusieurs années, elle conduit et encadre pour l'Oeil Vert de nombreuses sorties en garrigue dans le cadre du projet éducatif de la communauté de commune. Elle anime également des sorties et des ateliers de découverte des plantes utiles et comestibles pour les adultes et les familles. La garrigue est sa deuxième maison !

Le Club des Garrigues fait sa rentrée
Le Club des Garrigues fait sa rentrée

Voir les commentaires

Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !

Publié le

Mercredi 23 juillet avait lieu la troisième sortie du "Club des Garrigues". Une chouette petite équipe commence à se former, composée de jeunes naturalistes passionnés.

Nous avons commencé la balade à 17 heures pour ne pas avoir trop chaud, mais il faisait lourd, et peu à peu nous avons vu les nuages s'ammonceler au-dessus de nos têtes...

Les pluies de ce drôle de mois de juillet nous ont permis d'observer plusieurs espèces de champignons que l'on ne trouve habituellement qu'à partir de septembre. L'un deux, un bolet, bleuissait à vue d'oeil quand on le coupait en morceaux. L'occasion de rappeler qu'il ne faut jamais manger de champignons dûment identifiés par un spécialiste : beaucoup de champignons, même les pus appétissants peuvent être toxiques, voire mortels.

Les mûres au bord du chemin étaient déjà grosses et bien sucrées, et on s'est bien régalé. En pleine garrigue, nous avons aussi observé plusieurs espèces de libellules, mais impossible de les attraper, elles sont si rapides et le filet s'accroche dans les buissons épineux !

Par contre nous avons pu attraper et  observer quelques papillons : le Myrtil, des Piérides de la moutarde, une Mégère, etc.

Nous avons pu comparer trois espèces de pins : le pin d'Alep (le plus courant), le Pin pignon qui produit de grosses pomme de pin dont les graines, les pignons, sont comestibles, et le pin sylvestre.

Et nous avons appris à reconnaître les trois espèces de chênes que l'on peut trouver en garrigue : Le Chêne vert, le Chêne blanc, le Chêne Kermès.

En ayant l'oeil bien ouvert, on découvre des animaux étonnants comme cette araignée de grande taille,  l'Epeire à dents de scie, que nous avons réusssi à faire bouger sur sa toile en la chatouillant délicatement avvec une herbe : Impressionnante !

Les jeunes garrigaïres ont aussi repéré un jeune Lézard vivipare que se prélassait sur une dalle couverte de fossiles de coquillages.

Les fleurs sont abondantes aussi e cette fin juillet, ce qui est atypique, grâce à quelques pluies récentes : les Catananches bleues, le Millepertuis, et la Cuscute, drôle de plante qui pousse en réseau fin couvert de petites fleurs blanches ont particulièrement retenu notre attention. Mais la plus étonnante est le Daphné garou qui est extrêmement toxique et qui fleurit en ce moment.

Le ciel devenait de plus en plus noir et nous nous sommes dépêchés de nous mettre bien à l'abri, après avoitr dégusté notre pique-nique, pour laisser passer l'orage. Nous sommes rentrés "entre chien et loup" nous éclairant de notre lampe frontale dans le passage sous les chênes verts qui nous faisait un tunnel de verdure odorant et fraichement humide.

Les prochaines sorties sont prévues à Gajan, de 10 heures à 16 h. :

  • Le samedi 13 septembre
  • Le samedi 27 septembre
  • Le samedi 4 octobre

Nous contacter pour s'inscrire par mail : loeilvert@free.fr

ou par téléphone au  09 54 14 53 26

Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !

Voir les commentaires

Le Club des Garrigues ouvre de nouveaux horizons aux jeunes passionnés de nature

Publié le

A la demande de jeunes amis de l'association l'Oeil Vert, et grâce au soutien du Conseil Général du Gard,nous avons le plaisir de vous annoncer la création du
 "Club des Garrigues"
Une dizaine de sorties en garrigue seront proposées cette année aux collégiens, sous la houlette de Françoise Lienhard, animatrice-naturaliste de l'Oeil Vert.Trois sorties sont d'ores et déjà programmées en juillet.

Trois belles soirées d'été qui nous laisseront tout loisir pour découvrir et observer la faune et la flore de la garrigue, étudier les minéraux (calcaires, fossiles, quartz ), etc.  Nous verrons comment confectionner un herbier,  attirer les papillons et autres insectes, utiliser avec délicatesse un filet à papillons, se servir de jumelles, d'une boussole, etc. 

Ce sera aussi l'occasion de mieux connaître les usages de la garrigue, d'apprécier le patrimoine vernaculaire typique de notre région ( murettes, capitelles ou cabanes, charbonnières, fours à chaux, à fer, à verre, etc. ). Enfin nous terminerons ce bon moment en garrigue en échangeant autour d'un pique nique au coucher du soleil.
 
Merci d'en parler à vos amis.
A bientôt pour cette belle aventure !
* * * * * * * * * *
N'oubliez pas de vous inscrire 
ou par téléphone :
09 54 14 53 26
 
... et de remplir le bulletin d'inscription à télécharger ci-dessous
( à ramener lors de la première sortie ).

 

Visitez notre site, et notre page facebook

 

Le Club des Garrigues ouvre de nouveaux horizons aux jeunes passionnés de nature
Le Club des Garrigues ouvre de nouveaux horizons aux jeunes passionnés de nature

Voir les commentaires

Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque

Publié le

Ce 7 juin avait lieu la dernière sortie de la saison avec les enfants de la comunauté de commune Leins-Gardnnenque. Une sortie bien ombragée, de Camby à Larialle, sur la commune de Gajan. Heureusement parce que la chaleur était bien là, au rendez-vous de cette pentecôte un peu tardive.

Nous avons vu une jolie chenille noire et jaune, celle du bombyx de la ronce, une belle zygène turquoise, des piérides et des azurés, des théclas et des mégères, des Rutpela maculata, qui sont de beaux coléoptères noir et jaune à longues antennes, des mégères et des sylvains, ainsi que des dizaines de papillons de nuit orangés sous le grand tilleul où nous avons pu cueillir des fleurs avec leur jolies bractées pâles. Nous avons même vu une araignée noire de petite taille avec des espèces de gants de boxe (des pédipalpes hypertrophiés).

Les fleurs étaient moins abondantes qu'au mois de mai, mais le chèvrefeuille était en fleurs et embaumait. On ne peut pas en dire autant des "Orchis bouc" qui empestaient à plusieurs mètres !

Nous avons aussi fabriqué de beaux papillons en papier qui nous ont servi de "marionnettes" pour un spectacle improvisé représentant le cycle de vie des papillons.

A l'heure qu'il est, on se demande toujours si c'est le papillon qui fait l’œuf, ou l’œuf qui fait le papillon. Mais en tous les cas on a passé une belle journée !

Un grand merci à la CC Leins-gardonnenque pour son soutien et à toutes les communes qui nous ont accueilis : Fons, Saint-Bauzély, Montignargues et Gajan.

Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque
Dernière sortie de la saison pour les jeunes naturalistes de Leins-Gardonnenque

Voir les commentaires

Fête de la Nature: 2 sorties dans le bois des Lens les 24 et 25 mai 2014

Publié le

Dans le cadre de la Fête de la Nature, le Collectif d'associations pour la défense du bois des Lens - dont l'Oeil Vert fait partie - organise deux sorties dans le massif le week-end prochain : le 24 mai à Combas et le 25 mai à Boucoiran.

Manifestation nationale alliant sensibilisation et convivialité, la Fête de la Nature connaît chaque année un succès grandissant. En Languedoc-Roussillon, du 21 au 25 mai 2014, les acteurs de la protection de la nature proposent plus de 150 animations gratuites et accessibles à tous.

Pour plus d'information sur cet événement en Languedoc-Roussillon, vous pouvez vous rendre sur ce site :

http://www.enplr.org/spip.php?article176

Au plaisir de vous voir samedi et dimanche prochains.


Fête de la Nature: 2 sorties dans le bois des Lens les 24 et 25 mai 2014

Voir les commentaires

1 2 3 > >>