Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Observer les papillons de nuit à Gajan et ailleurs avec l'association Gard Nature

Publié le

Avec les papillons de nuit, c'est un monde inconnu qui s'ouvre à la curiosité des naturalistes : on en dénombre 3 500 espèces (à comparer aux 350 espèces d’oiseaux ou de papillons de jour...). Une diversité très importante, des moeurs tout variés, des liens avec les plantes-hôtes souvent mal connus, des stades larvaires (chenilles, chrysalides) parfois non décrits.

L'association Gard Nature a donc décidé de se lancer dans une étude départementale permettant d'apporter une contribution à la connaissance sur la répartition géographique la phénologie (périodes de vol des imagos) et, de façon tout à fait aléatoire et chanceuse, sur les habitats et modes de vie lors de la découverte de chenilles.

Pour l'instant, plus de 900 espèces ont été observées et identifiées depuis une dizaine d’années, avec un cumul dépassant les 7 500 observations. Sous l’impulsion de Jean-Pierre D’Hondt, Christophe Germain et Jean-Laurent Hentz, Gard Nature souhaite progresser dans ces connaissances, notamment à travers la mise en place de stratégie d’échantillonnage : le département du Gard est vaste, très hétérogène, offrant une multitude d’habitats, des milliers de plantes et par conséquent autant de possibilités de communautés d’hétérocères (entendez "papillons de nuits").
En 2013, Gard Nature va réaliser deux transects transversaux dans le département, comme indiqués sur la carte, et ce de manière complètement arbitraires, mais en essayant de prendre en compte la diversité des paysages du Gard. Et par chance, l'un des points choisi se situe sur la commune de Gajan.

Pour observer les papillons de nuit, une technique, connue de tous permet de les attirer : il suffit de laisser une lampe allumée, en été, pour voir les insectes venir  danser par dizaines voire par centaines. Les soirées d'observation se dérouleront donc de façon similaires : mise en place d’une lampe à vapeur de Mercure sur laquelle est fixé une moustiquaire. Les observations sont menées jusqu’à 1 heure du matin au minimum, en préférant de durer jusqu’à 2 heures (l’expérience montrant que ne nombreuses espèces apparaissent au cours de la nuit).

Tous les animaux (papillons de nuit mais aussi punaises, coléoptères, diptères...) sont photographiés et mesurés (grossièrement à l’aide d’une règle). Sauf pour les espèces déjà connues, les identifications se font après coup, lors de la visualisation des images. Il n'est pas rare de découvrir dans un jardin à la diversité préservée plus d'une centaine d'espèces différentes de ces insectes nocturnes !

L'association l'Oeil Vert est honorée d'accueillir pour une soirée, le 26 juillet prochain, les entomologistes de Gard Nature dans la forêt de Larialle à Gajan, qui offre un milieu extrêmement riche (et peu commun pour le Gard ) sans doute propice à l'observation des hétérocères.

Si vous êtes intéressé, merci de contacter l'Oeil Vert au 06 35 90 27 47

Le Lambda - Autographa gamma - est un papillon de nuit qui vole aussi la journée, comme le Moro Sphinx par exempleLe Lambda - Autographa gamma - est un papillon de nuit qui vole aussi la journée, comme le Moro Sphinx par exemple

Le Lambda - Autographa gamma - est un papillon de nuit qui vole aussi la journée, comme le Moro Sphinx par exemple

Commenter cet article