A Montignargues, les enfants découvrent les plantes comestibles

Publié le

A Montignargues, les enfants découvrent les plantes comestibles

Un ciel bien dégagé mais un vent frisquet pour cette première sortie de l’Œil Vert, ce samedi 7 mars 2020. Les enfants se sont baladés autour du village pour aller observer les plantes qui aiment les endroits remués, les talus, les sols riches, engraissés par le passé par le dépôt d'épluchures et souvent le contenu des pots de chambre - le tout transformé en compost !

Ces plantes, souvent tendres et goûteuses, à ramasser loin de toute pollution et de toute déjection animale, et en étant sûr de ne pas les confondre avec d'autres plantes toxiques, voire mortelles, ont longtemps fait partie du repas de nos ancêtres à titre de complément et parfois de plat principal, surtout dans les périodes de disette.

Pour aller à la rencontre de ces plantes sauvages, on utilise tous ses sens, la vue, l'odorat, le toucher, parfois l'ouïe et bien sûr le goût, une fois que l'on est sûr d'avoir bien reconnu la plante. Mais pour les enfants du club nature, pas question de goûter sans que les parents soient présents. Il faudra attendre le très prochain festival des salades sauvages. (voir ci -dessous)

DES PLANTES COMESTIBLES...

Ici on trouve des orties (Urtica sp.), excellentes pour la soupe, et dont les enfants, équipés de loupes de botanistes, ont pu observer les redoutables "seringues" prêtes à injecter le fameux liquide irritant. Là on découvre le pissenlit (Taraxacum sp.), avec son capitule composé de centaines de petits fleurons jaunes. Les enfants ont aussi trouvé de la doucette ou mâche sauvage (Valerianella sp.), de la Cressonnette (Cardamine hirsuta L.), du Nombril de Vénus ( Umbilicus rupestris ), du Maceron (Smyrnium olustratum (à ne pas confondre avec la ciguë !) et quelques Asperges sauvages (Asparagus acutifolius) , trouvées sous les broussailles aux abords de la garrigue.

... ET DES PLANTES TOXIQUES

Les adultes qui accompagnaient les enfants les ont aussi mis en garde sur le danger présenter par certaines plantes si on les touche, les respire (pollen irritant de la Pariétaire de Judée) ou si on les consomme. Ils ont ainsi présenté quelques plantes toxiques, en expliquant comment les reconnaître : le redoutable Arum d'Italie ( Arum italicum ), les baies du Lierre grimpant (Hedera helix ) ou celle du Jasmin ligneux (Jasminum fruticans), un jasmin sauvage, à fleurs jaunes, qui pousse sous forme de buisson, en garrigue et produit des fruits noirs luisants. 

Pour ne rien oublier de ce bel après-midi, les enfants ont confectionné un herbier, et l'un deux a pris de nombreuses photos. 

Cette balade pourra se poursuivre prochainement en famille à l'occasion du deuxième FESTIVAL DES SALADES SAUVAGES en Lens-Gardonnenque, les 18, 20 et 21 mars prochains.

Pour tout renseignements surveillez nos prochaines publications sur ce blog, suivez nous sur notre page Facebook, ou contactez-nous par mail : loeilvert@free.fr ou par téléphone au 06 35 90 27 47

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article