A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre

Publié le

Le 22 mai dernier, une douzaine de personnes étaient au rendez-vous pour une matinée de rencontre avec l’avifaune. Marion Fraysse, animatrice au COGard avait emporté du matériel d’observation et des modèles d’oiseaux en bois peint pour permettre aux participants à la balade de prendre la mesure de l’envergure d’oiseau rencontrés dans notre département.

Sur le lieu de rendez-vous, déjà nous avons pu apercevoir des oiseaux communs dans et autour des villages, comme le Moineau domestique, les Martinets noirs, qui nichent sous les tuiles ou dans les interstices des murs de vieilles maisons ou les Faucons crécerelles. Nous avons aussi pu observer une Mésange bleue et un couple de Tourterelles turques.

Puis en pénétrant dans le bois des Lens par le chemin de la DFCI, nous avons eu la chance d’apercevoir de près la Bondrée apivore, un rapace qui se nourrit principalement de guêpes, d’abeilles, de bourdons et de frelons, y compris les frelons asiatiques. Un peu plus loin, nous avons surpris, en vol stationnaire en bordure du massif, en quête d’un serpent ou d’un lézard, « l’aigle des garrigues » c’est à dire le Circaète Jean-le-Blanc. Impressionnant avec ses 1,70 à 1,85 m d'envergure !

Quant aux oiseaux de petite taille, ce n’est pas toujours facile de les voir : heureusement que Marion nous a appris à reconnaître, à leur chant, quelques espèces difficiles à apercevoir : le Rossignol philomèle, qui chante jour et nuit, en ce moment et que nous avons entendu sur la totalité de notre parcours, la Tourterelle des bois, le Bruant proyer, le Pouillot de Bonnelli et le Pinson des Arbres.

Outre la vingtaine d’espèces d’oiseaux observés, la garrigue nous a offert un festival de fleurs et d’insectes. Parmi les plus intrigants, le Baguenaudier, l’ophrys bécasse ou la Limodore abortive pour les plantes. Et pour les insectes, la Guêpe coucou avec ses couleurs bleu et rouge métalliques ou la Proserpine, papillon méditerranéen protégé ainsi que plusieurs espèces de Zygènes ont retenu toutes l’attention des personnes qui ont participé à cette magnifique balade.

 

Cette journée était organisée par l’association l’Œil Vert en partenariat avec le Collectif d’associations pour la défense du bois des Lens et avec le soutien du Conseil Départemental du Gard et de l’Europe au titre du programme LEADER du GAL "de Garrigues en Costières". Elle s’inscrivait dans le cadre de l’action « À la découverte du bois des Lens »,

 

A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre
A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre
A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre
A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre
A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre
A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre
A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre
A Crespian, dans le bois des Lens, les oiseaux se laissent voir et entendre
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article