Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard

Publié le

Le 22 avril 2017, une quinzaine de personnes étaient au rendez-vous au départ de la balade organisée par l'ASMA et l'ASCE du Gard, en partenariat avec l'association l'Oeil Vert, au Clos Gaillard, au nord-ouest de Nîmes. L’idée était de découvrir la flore abondante à cette époque de l’année et de tenter d’observer les orchidées. Ces dernières n’ont malheureusement pas montré le bout du nez, hormis quelques Barlies de Robert fanées, malgré un terrain favorable. Mais Françoise Lienhard, animatrice à l'Oeil Vert, a permis aux promeneurs d'observer bien d’autres plantes de la garrigue : des asphodèles, des Polygalas, des Aristoloches pistoloches, des Centaurées de Triumfetti et des Cirses noircissants, entre autres.

Les premières fleurs du Lin de Narbonne étaient aussi en fleur, des fleurs de la taille d’une pièce d’un euro et d’un bleu intense, les premières marguerites aussi, les épervières le long de sentiers ombragés. D'autres plantes plus discrètes ont attiré l'attention comme la Queue de scorpion, une discrète fabacée qui apprécie les terrains secs et caillouteux de nos garrigues.

Et comment ne pas remarquer le ballet des pollinisateurs : des abeilles de toutes tailles, des grosses abeilles charpentières noires avec des irisations bleu-violettes, aux minuscules abeilles sauvages, en passant par les eucères au front recouvert de poils denses. Et puis les bourdons terrestres, appelés ainsi car ils pondent leur œufs dans des terriers : ils déchirent parfois la base de la corolle des fleurs pour accéder au nectar, mais ce sont des pollinisateurs infatigables. On leur pardonne donc volontiers !

Finalement, La balade s’est terminée, pour les plus courageux, à quelques kilomètres du Clos Gaillard, sur un site présentant plusieurs espèces d’orchidées : Ophrys bécasse, Ophrys abeille, Ophrys jaune, Sérapia soc et Orchis militaire se sont enfin dévoilés pour le plaisir des yeux.

Autant d'individus-fleurs dont chaque plante est différente de sa voisine, des fleurs uniques, comme nous, humains, sommes uniques au sein d’une même espèce. 

Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard

Commenter cet article