Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !

Publié le

Mercredi 23 juillet avait lieu la troisième sortie du "Club des Garrigues". Une chouette petite équipe commence à se former, composée de jeunes naturalistes passionnés.

Nous avons commencé la balade à 17 heures pour ne pas avoir trop chaud, mais il faisait lourd, et peu à peu nous avons vu les nuages s'ammonceler au-dessus de nos têtes...

Les pluies de ce drôle de mois de juillet nous ont permis d'observer plusieurs espèces de champignons que l'on ne trouve habituellement qu'à partir de septembre. L'un deux, un bolet, bleuissait à vue d'oeil quand on le coupait en morceaux. L'occasion de rappeler qu'il ne faut jamais manger de champignons dûment identifiés par un spécialiste : beaucoup de champignons, même les pus appétissants peuvent être toxiques, voire mortels.

Les mûres au bord du chemin étaient déjà grosses et bien sucrées, et on s'est bien régalé. En pleine garrigue, nous avons aussi observé plusieurs espèces de libellules, mais impossible de les attraper, elles sont si rapides et le filet s'accroche dans les buissons épineux !

Par contre nous avons pu attraper et  observer quelques papillons : le Myrtil, des Piérides de la moutarde, une Mégère, etc.

Nous avons pu comparer trois espèces de pins : le pin d'Alep (le plus courant), le Pin pignon qui produit de grosses pomme de pin dont les graines, les pignons, sont comestibles, et le pin sylvestre.

Et nous avons appris à reconnaître les trois espèces de chênes que l'on peut trouver en garrigue : Le Chêne vert, le Chêne blanc, le Chêne Kermès.

En ayant l'oeil bien ouvert, on découvre des animaux étonnants comme cette araignée de grande taille,  l'Epeire à dents de scie, que nous avons réusssi à faire bouger sur sa toile en la chatouillant délicatement avvec une herbe : Impressionnante !

Les jeunes garrigaïres ont aussi repéré un jeune Lézard vivipare que se prélassait sur une dalle couverte de fossiles de coquillages.

Les fleurs sont abondantes aussi e cette fin juillet, ce qui est atypique, grâce à quelques pluies récentes : les Catananches bleues, le Millepertuis, et la Cuscute, drôle de plante qui pousse en réseau fin couvert de petites fleurs blanches ont particulièrement retenu notre attention. Mais la plus étonnante est le Daphné garou qui est extrêmement toxique et qui fleurit en ce moment.

Le ciel devenait de plus en plus noir et nous nous sommes dépêchés de nous mettre bien à l'abri, après avoitr dégusté notre pique-nique, pour laisser passer l'orage. Nous sommes rentrés "entre chien et loup" nous éclairant de notre lampe frontale dans le passage sous les chênes verts qui nous faisait un tunnel de verdure odorant et fraichement humide.

Les prochaines sorties sont prévues à Gajan, de 10 heures à 16 h. :

  • Le samedi 13 septembre
  • Le samedi 27 septembre
  • Le samedi 4 octobre

Nous contacter pour s'inscrire par mail : loeilvert@free.fr

ou par téléphone au  09 54 14 53 26

Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !
Club des garrigues : des jeunes naturalistes du tonnerre !

Commenter cet article