Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nature en Vaunage : découvertes et interrogations sur la "mini-faune"

Publié le

Une trentaine de personnes ont participé à la balade de découverte de la flore et de l'entomofaune lors de la 4ème édition de Natura Vaunage : un public curieux, plein de questions et d'interrogations.

Voici quelques réponses aux questions posées lors de la visite d'une friche de quelques dizaines de mètres carrés, mais bien fleurie :

1. Comment différencier les "papillons de nuit" et les "papillons de jour"?

Certains papillons de nuit volent le jour, comme les zygènes ou le Morosphinx, ce papillon qui butine sans se poser et ressemble à un colibri. Donc l'heure du vol n'est pas un bon critère pour différencier les papillons diurnes ou "rhopalocères" des papillons nocturnes ou "hétérocères".

Est-ce alors la forme des papillons de nuit qui les différence des papillons de jour ? C'est vrai pour beaucoup d'entre eux qui ont une forme de toit, de triangle isocèle, mais pas pour tous. La couleur n'est pas non plus un bon critère car les papillons de nuit ne sont pas tous gris, loin de là !

Le terme "rhopalocère" signifie "antenne avec une massue", et c'est donc par la forme de leurs antennes en massue que les papillons de jour se distingnent des "hétérocères" (terme qui signifie "antennes de formes diverses"). Les papillons de nuit ont des formes d'antennes diverses d'une espèce à l'autre et même d'un individu mâle à un individu femelle pour de nombreuses espèces comme le grand paon de nuit.

2. Les processionnaires du pin ont-elles un prédateur ?

Oui. Il s'agit du Grand Calosome, ou Calosoma sycophanta, un insecte de la famille des carabidés qui possède de magnifiques refelts métaliques vert-bronze. Les mésanges et quelques oiseaux qui ne craignent pas les poils urticants en sont aussi friands.

3. Y a-t-il plusieurs espèces de Zygènes ?

Oui. La Zygène de la Petite coronille - Zygaena fausta (Linnaeus, 1767), que nous avons rencontrée à St Dionisy a de nombreuses cousines : 27 espèces peuvent être observées  dans notre région, certaines étant peu courantes voire rares et protégées comme la Zygène cendrée.

4. Comment doit-on sérieusement appeler les "cousins?

Les "cousins", ces bestioles qui ressemblent à de grands moustiques, sont inoffensifs pour les humains ; ils s'appellent des tipules. Les larves de la Tipule potagère et de la Tipule des prairies peuvent faire de sérieux dégâts dans les cultures car elles mangent les racines et s'attaquent également au collet des plantes.

5. Quelle est l'éthymologie du mot oedeméride ?

L’Oedemère noble que nous avons observé aujourdhui tire son nom de Oncomera = cuisse renflée et nobilis = noble. Cet insecte vert métallisé est assez fréquent sur les fleurs au printemps. On reconnaît les mâles à leur cuisses renflées à la manière des bicotaux de Popeye!

Nous avons aussi rencontré, lors de cette balade, des Azurés communs, des Piérides du chou, quelques Myrtils, des "mourguettes" sur le fenouil sauvage, des Chrysomèles, un Criquet  égyptine, des sauterelles vertes juvénies, etc. Certains des participants sont devenus experts dans l'art de manier le filet à papillons.

Quelques uns des insectes obsservés à St Dionisy, lors de la fête Natura VaunageQuelques uns des insectes obsservés à St Dionisy, lors de la fête Natura Vaunage
Quelques uns des insectes obsservés à St Dionisy, lors de la fête Natura VaunageQuelques uns des insectes obsservés à St Dionisy, lors de la fête Natura Vaunage

Quelques uns des insectes obsservés à St Dionisy, lors de la fête Natura Vaunage

Commenter cet article