Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

inscriptions pour les sorties de découverte des plantes sauvages comestibles avec le CIVAM du Vidourle

Publié le

Le CIVAM du Vidourle organise cet automne et au printemps prochain des sorties de découverte des plantes sauvages utiles et comestibles, en partenariat avec l'Oeil Vert. Françoise Lienhard, qui enseigne la botanique à l'Université du Grand Alès, animera l'ensemble de ces sorties. 

Ces activités ayant toujours un grand succès, il vous est conseillé de vous inscrire dès à-présent en utilisant le formulaire disponible ICI

inscriptions pour les sorties de découverte des plantes sauvages comestibles avec le CIVAM du Vidourle

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

Publié le

Voir les commentaires

Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard

Publié le

Le 22 avril 2017, une quinzaine de personnes étaient au rendez-vous au départ de la balade organisée par l'ASMA et l'ASCE du Gard, en partenariat avec l'association l'Oeil Vert, au Clos Gaillard, au nord-ouest de Nîmes. L’idée était de découvrir la flore abondante à cette époque de l’année et de tenter d’observer les orchidées. Ces dernières n’ont malheureusement pas montré le bout du nez, hormis quelques Barlies de Robert fanées, malgré un terrain favorable. Mais Françoise Lienhard, animatrice à l'Oeil Vert, a permis aux promeneurs d'observer bien d’autres plantes de la garrigue : des asphodèles, des Polygalas, des Aristoloches pistoloches, des Centaurées de Triumfetti et des Cirses noircissants, entre autres.

Les premières fleurs du Lin de Narbonne étaient aussi en fleur, des fleurs de la taille d’une pièce d’un euro et d’un bleu intense, les premières marguerites aussi, les épervières le long de sentiers ombragés. D'autres plantes plus discrètes ont attiré l'attention comme la Queue de scorpion, une discrète fabacée qui apprécie les terrains secs et caillouteux de nos garrigues.

Et comment ne pas remarquer le ballet des pollinisateurs : des abeilles de toutes tailles, des grosses abeilles charpentières noires avec des irisations bleu-violettes, aux minuscules abeilles sauvages, en passant par les eucères au front recouvert de poils denses. Et puis les bourdons terrestres, appelés ainsi car ils pondent leur œufs dans des terriers : ils déchirent parfois la base de la corolle des fleurs pour accéder au nectar, mais ce sont des pollinisateurs infatigables. On leur pardonne donc volontiers !

Finalement, La balade s’est terminée, pour les plus courageux, à quelques kilomètres du Clos Gaillard, sur un site présentant plusieurs espèces d’orchidées : Ophrys bécasse, Ophrys abeille, Ophrys jaune, Sérapia soc et Orchis militaire se sont enfin dévoilés pour le plaisir des yeux.

Autant d'individus-fleurs dont chaque plante est différente de sa voisine, des fleurs uniques, comme nous, humains, sommes uniques au sein d’une même espèce. 

Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard
Balade au Clos Gaillard avec les membres de l'ASMA et de l'ASCE du Gard

Voir les commentaires

Balades parmi les plantes des rues

Publié le

 

Le Syndicat mixte des Nappes Vistrenque et Costières organise en mai, dans plusieurs communes des balades pour découvrir et mieux connaître ces plantes que l’on nomme à tort des «mauvaises herbes». Depuis le 1er janvier de cette année, la loi oblige les communes à ne plus utiliser de pesticides (désherbants, insecticides, anti-mousses et champignons, etc.) nuisibles pour la santé comme pour l’environnement. La verdure et les plantes sauvages refont donc surface dans les rues, les parcs et les cimetières.

Ces plantes qui aujourd’hui dérangent certains, étaient pourtant depuis la nuit des temps les compagnes des humains qui les ont utilisées tant pour le repas que pour les soins de bien être ou comme remèdes contre diverses pathologies. Les plantes rudérales ont aussi servi, et servent encore à de nombreux artisans : vanniers, teinturiers, tanneurs, et autres.

Françoise Lienhard, naturaliste et animatrice à l'association l'Oeil Vert, enseigne la botanique à l'Université Populaire du Grand Alès. Elle vous accompagnera le long des rues des villages de la Vistrenque et des Costières pour vous parler de ces plantes aussi étonnantes que précieuses.

 

Pour participer à ces sorties inscrivez vous au Syndicat Mixte des Nappes Vistrenque et Costières par téléphone au n° 07 86 41 64 79

Ou via le formulaire en ligne 

Balades parmi les plantes des rues

Voir les commentaires

Arbres remarquables du Gard : Yves Maccagno édite un deuxième tome

Publié le

Après huit années d'inventaire des arbres remarquables du Gard et l'édition, il y a trois ans, d'un premier tome ( toujours disponible sur le site : www.sesnng.org ), Yves  MACCAGNO nous offre le plaisir de découvrir en décembre 2016 le deuxième tome. Dans cet ouvrage il poursuit la description de spécimens remarquables en mettant, entre autres, l'accent sur les espèces indigènes moins spectaculaires mais très importantes car situées dans des habitats plus naturels que les parcs et jardins. Il y détaille également les opérations entreprises en même temps que l'inventaire, pour protéger et mettre en valeur ce patrimoine naturel vivant dont l'âge peut s'étaler sur plusieurs dizaines de générations humaines.

L'association Gard Nature dont l'action est dédiée aux inventaires naturalistes dans un but de connaissance et de sensibilisation, en assure l'édition.

Le bulletin ci-dessous vous permettra de bénéficier, avant parution, d'un tarif de souscription avantageux, port compris. N'hésitez pas à le diffuser autour de vous à toute personne susceptible d'être intéressée.

 

Bulletin de souscription pour le Tome 2 des "Arbres Remarquables du Gard" par Yves MACCAGNO, édité par Gard Nature

Bulletin de souscription pour le Tome 2 des "Arbres Remarquables du Gard" par Yves MACCAGNO, édité par Gard Nature

Voir les commentaires

"Nettoyer autrement", ça vous dit ?

Publié le

 

Pour la plupart d'entre nous, faire son ménage n'est pas  une passion. Pourtant nettoyer la maison, laver le linge, et se soucier de l'hygiène corporelle sont des occupations qui mobilisent du temps, souvent beaucoup de temps. Mais pas que du temps : de l'eau, de l'électricité, et des produits chimiques peu sympathiques pour l'environnement et pour notre santé, celle de nos enfants et celle des animaux qui vivent avec nous. Alors, cela vous dirait d'apprendre à nettoyer autrement ?

A Aujargues, près de Sommières, chez et avec Astrid Géraud, amie de l’Oeil Vert engagée depuis des années sur le chemin de ce qu’elle appelle "la simplicité heureuse", vous pourrez apprendre différentes méthodes pour faire la vaisselle presque sans eau, pour réduire votre impact sur l’eau en terme de qualité. Vous fabriquerez votre dentifrice naturel, et explorerez les alternatives au tout chimique que nous propose la société de consommation et les grandes multinationales du tout chimique.

Pour participer à cet atelier, le 29 octobre 2016 à 14 h, avec Astrid, «fée verte du logis», il faut impérativement vous inscrire en adressant un mail à loeilvert@free.fr ou en appelant le 06 35 90 27 47 ( les places sont limitées ! ). Renseignements au même numéro. - TARIF : 7 €

 "Nettoyer autrement", ça vous dit ?

Voir les commentaires

Crapauds à gogo

Publié le

Les ruisseaux ne manquent pas dans le bois des Lens (30), entre le Gardon et le Vidourle. La plupart sont à sec une grande partie de l'année, certains se transforment en torrents furieux lors de des épisodes cévenols, ou alors en cascades. Mais quelques heures après les pluies, l'eau rejoint les nappes phréatiques via les karsts, et il ne subsiste, ça et là, que quelques gouilles.

C'est là que nous avons observé hier deux couples de crapauds à la ponte. Il s'agit d'un couple de Crapauds communs, que l'on rconnait à leur yeux rouges, à la couleur de leur peau boursoufflée. Le mâle se tient fermement à la femelle et cela dure, et cela dure. Vu la taille du chapelet d'oeufs, c'est sûr qu'il y a du travail pour féconder tous ces oeufs.

L'ensemble ressemble à une chaine de vélo tombée dans l'eau, non? En tous les cas, les amphibiens sont protégés et même si la majorité de ces oeufs seront détruits naturellement ( asséchements de la mare, prédateurs... ) et d'ailleurs surtout pour cette raison, il faut abolument laisser grandir les tétards sans les déranger.

Crapauds à gogo
Crapauds à gogo
Crapauds à gogo
Crapauds à gogo
Crapauds à gogo

Voir les commentaires

Des bourgeons floraux prometteurs

Publié le

Une devinette qui s'adresse à tous les passionnés de nature, et aux amateurs de fruits sauvages comestibles : hier, 21 février, ces bourgeons floraux étaient prêts à éclore au bord du Teulon, dans le bois des Lens (30). De quel arbuste sont-ils l'ornement ? Et quels fruits vont-ils donner ?

 

Des bourgeons floraux prometteurs

Voir les commentaires

Plantes utiles et comestibles avec le CIVAM du Vidourle : Les pâquerettes, ça se mange !

Publié le

Quelques plantes utiles et comestibles que nous avons rencontrées à Souvignargues

Quelques plantes utiles et comestibles que nous avons rencontrées à Souvignargues

Plantes utiles et comestibles avec le CIVAM du Vidourle : Les pâquerettes, ça se mange !

Le CIVAM du Vidourle organise depuis plusieurs années, en partenariat avec l'association l'Oeil Vert, des sorties et des ateliers permettant de découvrir les plantes utiles et comestibles qui poussent à l'état sauvage dans notre région.

Pour connaître les activités proposées par le CIVAM consulter leur site

Voir les commentaires

Cigalons et cigales à Barikôtreto

Publié le

Exuvie de cigale
Exuvie de cigale

Du solstice d’été à l’équinoxe, les cigales sont les vedettes du grand orchestre de la Terre. Mais en écoutant bien, on distingue plusieurs instruments dans leur concert estival. Nez au sol, œil perdu dans les feuillages, et oreilles grandes ouvertes, à l’occasion du Festival BARIKÔTRETO, l’Oeil Vert vous propose de découvrir quelques uns des secrets de la fameuse emprunteuse, humiliée par la Fourmi de Jean de La Fontaine.

Rendez-vous samedi 8 août dès 15 heures à Fons (30730)

Tout savoir sur le festival BarikÔtreto : http://www.barikotreto.fr/Index.html

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>